Le blog éco

16 décembre 2016

Par
Catégorie Collectivités / Territoire

Schéma Départemental d’amélioration de l’accessibilité des services au public : un outil au service des aveyronnais

saintgeniezEn octobre 2015, le Président du Conseil Départemental et le Préfet de l’Aveyron lançaient la démarche d’élaboration du Schéma Départemental d’Amélioration de l’Accessibilité des Services au Public (SDAASP), visant à réduire des fractures territoriales en améliorant la qualité et l’accessibilité des services considérés comme essentiels pour la population aveyronnaise. Il s’agit d’une démarche partagée et structurée qui s’échelonne depuis fin 2015 jusqu’à l’approbation du schéma prévu pour juin 2017.

Calendrier

Le travail participatif mené entre octobre 2015 et mai 2016 a permis d’établir un diagnostic partagé, qui constitue le véritable socle fondateur de la démarche. Il s’agit d’un véritable état des lieux de l’accessibilité des services au public, que l’Etat et le Département ont synthétisé en dix principaux enseignements :

  1. Le sujet de « l’accès aux services » mobilise les aveyronnais. Cela a pu être mesuré par le nombre de réponses à l’enquête en ligne menée en début d’année qui a été plus important qu’initialement envisagé (2 000 réponses contre 500 attendues).
  2. Les acteurs locaux se sont impliqués lors des réunions de consultations territoriales. 3 ateliers menés à Rodez, Millau et Villefranche-de-Rouergue ont drainé 200 participants.
  3. L’Aveyron est plutôt bien positionné en matière de services au public. Il ressort de l’analyse croisée des données recueillies (questionnaires, statistiques INSEE, réunions territoriales,..) que le département dispose d’une couverture globale satisfaisante en services au public en comparaison des moyennes nationales ou de la situation d’autres départements ruraux de la région Occitanie. Pour autant, cette analyse révèle un décalage entre l’image communément véhiculée sur l’accès aux services dans les départements ruraux et le vécu des aveyronnais.
  4. Des questionnements pour l’avenir et des contraintes sont à prendre en compte. Le diagnostic fait apparaître des préoccupations concernant le maintien des services pour les années à venir.
  5. Six thèmes sont à traiter en priorité : les services en relation avec la santé, l’éducation (en particulier l’école), les services du quotidien (boulangerie, pharmacie, banques…), les réseaux (technologies de l’information et de la communication), les transports et la mutualisation. Ces thèmes sont au cœur des préoccupations des aveyronnais parce qu’ils les jugent importants, parce que leur accessibilité est parfois difficile, parce que les questionnements pour l’avenir sont nombreux sur ces sujets.
  6. Le schéma doit permettre de travailler sur la qualité, l’innovation et la mutualisation. L’objectif du schéma sera de réfléchir à l’adaptation des services aux besoins actuels mais surtout futurs des habitants, en intégrant les perspectives nouvelles (offertes par le haut-débit notamment).
  7. La mise en oeuvre doit impliquer les acteurs locaux. C’est une condition de réussite indispensable.
  8. La démarche doit être adaptative et itérative.
  9. La démarche s’appuie sur une coopération efficace entre les Services de l’Etat et du Conseil Départemental. Cette dynamique, initiée en 2015, va se poursuivre pour l’élaboration et la mise en œuvre de ce Schéma en 2017.
  10. Le travail conduira à une feuille de route commune pour mener les politiques territoriales. L’Etat et les collectivités feront du SDAASP un cadre d’action commun permettant de prioriser les moyens pour être efficace ensemble au bénéfice de l’attractivité des territoires.

Une fois cette phase de diagnostic terminée, les acteurs ont pu aborder la phase de co-construction d’un projet de schéma entre juin et octobre 2016. Ce projet a été alimenté par les réflexions des territoires et les appuis d’experts thématiques. Le travail porte donc sur des orientations autour des 6 thèmes prioritaires issus du diagnostic : services de santé, éducation, services au public du quotidien, réseaux TIC, mobilités et transports, mutualisations. Les 3 premiers thèmes sont considérés comme des territorialisés et les 3 derniers comme transversaux.

Depuis le mois de novembre, a ainsi débuté la phase de recueil des avis qui conduira à l’approbation du schéma d’ici juin 2017. Ont notamment été enclenchées des rencontres avec les représentants des 19 nouveaux EPCI issus du Schéma Départemental de Coopération Intercommunale (découpage au 1er janvier 2017) afin de présenter le projet de schéma.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


à propos

Le blog d’Aveyron Expansion est dédié à l’économie aveyronnaise. Il met en lumière les entreprises, les hommes et les femmes qui œuvrent pour le développement de l’Aveyron. Il éclaire les initiatives privées ou publiques qui créent de l’emploi et de la richesse sur le territoire. Mais il diffuse aussi des informations à destination des acteurs de l’économie (informations sectorielles, appels à projets, agenda…). C’est toute une équipe de terrain, au contact des professionnels, qui contribue à ce fil d’actualités.