Maison

Qu’est-ce que la pyrale du buis ?

Qu’est-ce que la pyrale du buis ? 1

Les buis, encore appelés Buxus, sont des arbustes ou arbres de petite taille très faciles à cultiver. Ces plantes de la famille des Buxacées possèdent une plantule qui se présente sous la forme de deux feuilles, on parle de feuilles opposées persistantes, d’où leur nom de plantes dicotylédones. Leur brillant aspect une fois poli et la qualité du bois sont quelques-unes des raisons pour lesquelles ils sont si prisés dans la fabrication de petits objets en bois (tabletterie).

Malheureusement, ces derniers sont très menacés par le papillon de nuit dénommé pyrale de buis. Voici tout ce qu’il y a à savoir sur cette espèce de papillons ravageurs et pas très commodes.

La pyrale du buis, c’est quoi ?

Cydalinaperspectalis ou Diaphaniaperspectalis de ses vrais noms, la pyrale du buis de la famille des Crambidae est originaire d’Asie.

Au stade de larve, vous aurez assez de difficultés pour reconnaître la pyrale de buis. Mais une fois sous forme de chenille,  elle se transforme en une chenille de couleur verte que vous pourrez facilement reconnaître grâce à la couleur vert clair de son corps, les raies vert foncé avec des points noirs sur la longueur, le noir brillant de sa tête et ses dix fausses pattes abdominales.

Sous la forme adulte, la chenille devient un papillon de nuit ayant des ailes blanches nacrées sur le bord avec une bande de couleur brun terne et des reflets violets et dorés.

Origine de la pyrale du buis

Comme on l’a dit plus haut, les papillons nés de cette chenille sont des papillons de nuit. Venue plus précisément d’Asie orientale des pays comme la Chine, la Corée et le Japon, elle est citée pour la première fois en Europe plus précisément à Weil-am-Rhein (Bade-Wurtemberg) dans la zone qualifiée des trois frontières (Allemagne, Suisse, France) en 2006 (d’après wikipédia).

On pense au vu de la taille du groupe qu’elle y était présente depuis 2005. Elle est aujourd’hui présente dans presque tous les pays du continent.

L’inexistence d’un prédateur naturel sur le continent et sa faculté de reproduction très rapide expliquent l’incroyable croissance et la propagation impressionnante de ce papillon colonisateur.

Dégâts de la pyrale du buis

Se nourrissant exclusivement des feuilles de buis, la pyrale de buis qui reste pour le moment très difficile à faire disparaître, elle est à l’origine d’énormes dégâts causant le ravage de nombre de buis. C’est sous sa forme de chenille qu’elle fait le plus de dégâts au niveau des buis ; elle dévore les feuilles de petit arbre jusqu’à l’assèchement en consommant aussi bien les feuilles que l’écorce.

Outre la menace qu’elle représente pour les buis, la pyrale du buis crée d’énormes dégâts lorsqu’elle s’en prend aux buis sauvages parce qu’elle provoque la fragilisation des sols qui peut entraîner des éboulements lorsqu’elle les dévore. Cela crée également des zones arides propices aux démarrages de feu.

Sous forme de papillon, ils ne demeurent pas moins très nuisibles. Attirés par la lumière, ils peuvent s’incruster dans votre maison et sont quand même très dérangeants même s’ils ne représentent aucun risque pour l’homme. Par contre, ils sont dangereux pour les conducteurs lorsqu’ils sont en groupe.

Si vous recherchez des traitements contre la pyrale du buis, n’hésitez pas à aller voir ce site.

Tendances